ouvrir / réduire

Thierry Duhec Compléments Alimentaires fabricant depuis 1995 code promo de 50% en devenant fan sur Facebook                

Ce que vous
devez savoir !

L'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire forme chaque année 3500 personnes dont 2500 surveillants pénitentiaires.

Pénitentiaire

Notion et Intérêt

Vous vous intéressez aux métiers du pénitentiaire et vous vous demandez comment se déroule les études, concours, école...etc. Et ce qu'il est requis de ces métiers passionants. DroitJuridique.fr a tout préparé pour vous.

Commentaire

Les métiers du pénitentiaire sont au nombre de 13, répartis par section. Exercer dans l'administration pénitentiaire nécessite un passage à l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire (ENAP). DroitJuridique.fr présente cette école ainsi que le Service d'Insertion et de Probation (SPIP), avant de développer chaque métier du pénitentiaire.

L'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire

Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire

440 Avenue Michel Serres

BP 28

47916 AGEN Cedex 9

Tel : 05 53 98 98 98 - Fax : 05 53 98 98 99

L'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire est un établissement public administratif sous tutelle du ministère de la justice (qui relève de la Direction de l'administration pénitentiaire). Elle est installée à Agen dans un campus.

Histoire de l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire

L'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire a connu une succession d'appellations et de lieux d'installation : Appelée en premier lieu Ecole de formation des personnels de l'administration pénitentiaire, elle était placée en Alsace dans des Villages de Vacances Famille en Alsace, à Albé puis à Obernai. Elle prend en 1965 le nom d'Ecole d'administration pénitentiaire. Elle est installée dans les locaux d'un ancien centre de jeunes détenus à Fleury-Mérogis. En juillet 1977, elle devient l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire. En 1994, elle déménage à Agen, où elle est située actuellement. Elle connait à ce moment-là une réorganisation. Elle est gérée par un conseil d'administration et un directeur nommé par décret sur proposition du ministre de la justice. Le directeur de l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire est nommé pour trois renouvelable. En 2000, elle devient établissement public à caractère administratif. Et en 2005, elle agrandit ses locaux pour avoir des bâtiments entièrement dédiés à l'enseignement par simulation (nouvelle méthode).

L'objectif de l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire est d'assurer une formation initiale et continue.

La formation initiale consiste à former les candidats qui ont été reçus aux concours de l'Enap. Il s'agit d'une formation en alternance alliant formation théorique et pratique avec simulation de situations réelles.

La formation continue s'adresse aux personnels de l'administration pénitentiaire qui ont déjà travaillé et veulent se perfectionner, faire une formation d'adaptation à la fonction c'est à dire préparer un concours supérieur aux fonctions qu'ils exercent déjà, se mettre à jour des évolutions que peut connaître leur métier.

L'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire comprend également une classe préparatoire intégrée (CPI) qui permet de préparer, après sélection, des personnes diplômées hors de l'administration pénitentiaire et qui sont éligibles au dispositif d'égalité des chances dans l'accès à la fonction publique.

En vue de former au mieux les futurs personnels de l'administration pénitentiaire, l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire a mis en place :

-une médiathèque nommée médiathèque Gabriel Tarde, du nom d'un magistrat criminologue qui a fait don de sa bibliothèque personnelle à l'Enap en 2002. comprenant ouvrages, vidéos, périodiques, mémoires d'élèves, documents numérisés pour les formateurs.

-un centre de ressources sur l'histoire des crimes et des peines (CRHCP), intégré en 2004 à la médiathèque Gabriel Tarde.

-un centre inter-diciplinaire de recherche appliquée (CIRAP) qui travaille sur les problématiques contemporaines relatives aux mesures et aux sanctions pénales

-un observatoire de formation qui a pour objectif d'améliorer les formations dispensées aux élèves.

Les élèves bénéficient des avantages d'un campus, logement, service de restauration gratuit, etc.

 

Le Service Pénitentiaire d'Insertion et De Probation

Le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) assure le contrôle et le suivi des personnes incarcérées, en milieu ouvert ou fermé.

L'objectif est de prévenir la récidive et d'organiser la réinsertion des personnes condamnées. Le personnel du SPIP travaille dans un esprit d'individualisation de la peine privative de liberté. Il prépare également la décision pénale du juge dans la mesure où il transmet au juge les informations relative au comportement du détenu.

En milieu ouvert : le SPIP agit sur la base d'un mandat judiciaire. A ce titre, il doit transmettre au juge de l'application des peines tous les éléments permettant la mise en oeuvre des condamnations. Il organise la vie du détenu en milieu carcérale et veille que le détenu respecte les obligations qui lui sont imposées. Il permet au détenu d'avoir accès aux mesures de réinsertion sociale, professionnelle...etc.

Les mesures restrictives de liberté peuvent être : la semi-liberté, les TIG : travail d'intérêt général, liberté conditionnelle, placement sous surveillance électronique avec le bracelet, par exemple.

En milieu fermé : Le SPIP suit la personne détenue dans l'exécution de sa peine. Il transmet au juge d'application des peines les informations utiles pour les aménagements de peine, en fonction du parcours de la personne détenue, de l'acte commis et de sa situation financière. Pendant l'exécution de la peine, le SPIP programme des activités : ateliers artistiques, activités culturelles..etc. Le SPIP prépare et organise la sortie de prison. Pour cela, il met la perspnne condamnée en lien avec les institutions, associations d'insertion pour le travail, le logement, les soins, une éventuelle formation...etc. Le SPIP, en milieu fermé, intervient aussi pour favoriser les liens familiaux du détenu.

 

Les Métiers du Pénitentiaire

Les métiers du pénitentiaire sont au nombre de 13, répartis en 5 filières :

-Personnel de direction : les directeurs pénitentiaires forment un corps d'encadrement des services pénitentiaires. Ils ont des fonctions de direction, d'expertise, de contrôle des établissements et des services de l'administration pénitentiaire. Ils mettent en oeuvre la politique décidée à l'égard des personnes détenues et veillent à l'application des décisions pénales.

-Personnel d'insertion et de probation : accompagne les détenus dans l'exécution de leur peine et informe le juge du comportement de la personne détenue. Il met tout en oeuvre pour l'exécution de la peine.

-Personnel de surveillance : les surveillants pénitentiaires s'occupent des personnes détenues confiées par l'autorité judiciaire. Il gèrent et surveillent la personne détenue, participent à sa réinsertion, préviennent la récidive, en lien avec le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation. Ils exercent différentes responsabilité suivant leur grade.

-Personnel administratif : gère tout ce qui a trait au caractère administratif du passage d'une personne en détention.

-Personnel technique : veille au fonctionnement et à la sécurité technique des établissements en ce qui concerne la maintenance, le patrimoine et l'équipement. Participe à l'insertion professionelle des détenus par des formations et en encadrant le travail.

 

 

 

  • Informations
  • Utilitaires
18 novembre 2017     18:41
Ajouter le site à vos favoris  

Mots clefs

pénitentiaire,l'administration pénitentiaire,l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire (ENAP), DroitJuridique.fr,le Service d'Insertion et de Probation (SPIP), Ecole de formation des personnels de l'administration pénitentiaire,Ecole d'administration pénitentiaire, Fleury-Mérogis,l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire, ministre de la justice,formation initiale et continue,formation en alternance,formation continue,classe préparatoire intégrée (CPI),médiathèque, médiathèque Gabriel Tarde,magistrat criminologue, centre de ressources sur l'histoire des crimes et des peines (CRHCP), centre inter-diciplinaire de recherche appliquée (CIRAP), sanctions pénales, observatoire de formation, Service Pénitentiaire d'Insertion et De Probation,(SPIP) personnes incarcérées, milieu ouvert, milieu fermé, récidive, réinsertion, personnes condamnées,peine privative de liberté,décision pénale,juge,juge de l'application des peines,condamnations, milieu carcérale, mesures de réinsertion sociale, professionnelle, mesures restrictives de liberté,la semi-liberté, les TIG : travail d'intérêt général, liberté conditionnelle, placement sous surveillance électronique avec le bracelet,l'exécution de sa peine,les aménagements de peine, prison, métiers du Pénitentiaire,Personnel de direction, Personnel d'insertion et de probation, Personnel de surveillance, Personnel administratif, Personnel technique, DroitJuridique.fr
     
Droit Juridique - DroitJuridique.Fr ouvre ses pages et son savoir pour tous. Le concept: Un droit pratique et accessible ouvert sur les nouveautés juridiques !
DroitJuridique.Fr >Droits >métiers-du-droit >Pénitentiaire Plan de site | Conditions | Contactez-nous 
mise à jour du site: 18/11/17 DroitJuridique.Fr|Droits|métiers-du-droit|Pénitentiaire
2009 © DroitJuridique.Fr ® - DroitJuridique.Fr respecte la loi informatique et liberté. Site partenaire: duhec thierry duhec gélules de plantes et compléments alimentaires Suivez Thierry Duhec sur Facebook